Recherche
Durée Type de voyage
Destinations
Budget par personne (en euro)
Nombre de personnes
Le circuit commencera par
L’Opéra de Pékin


L’Opéra de Pékin est un style de spectacle chinois traditionnel qui combine différentes sortes d’arts à savoir : la musique, le chant, la danse, le théatre ainsi que les acrobaties. Au cours des ces représentations, les multiples artistes revêtent de magnifiques costumes leur permettant de faire le récit d’histoires tirées du passé historique ainsi que du folklore chinois.
C’est alors à l’aide d’une gestuelle abstraite et symbolique ainsi que d’un maquillage traditionnel proche du masque que les différents comédiens, chanteurs, acrobates... incarnent des personnages très connus issus des mondes héroiques, divin ou animal de Chine.
Ce genre artistique est apparu à la fin du 18ème siècle même s’il ne s’est réellement développé et n’est devenu véritablement célèbre qu’au milieu du 19ème siècle.
 
Son origine
 
L’Opéra de Pékin, ou l’Opéra de Beijing, dont le nom changea fréquemment et qui existe désormais à différents endroits et sous différentes appellations serait né au 18ème siècle. On raconte effectivement que les Quatre Grandes Troupes de l’Anhui seraient venues à Pékin en 1790. Ces dernières furent ensuite rejoints par des troupes venues de l’Hubei en 1828 et la combination de leur travail ainsi que de leurs réalisations aurait donné naissance à la plupart des mélodies de l ‘Opéra de Pékin.
 

 

Les artistes
 
Il existe 4 types d’artistes différents dans l’Opéra de Pékin et devenir l’un d’entre eux nécessite un apprentissage très long et difficile que l’on réalise au sein d’écoles spécialisées et ceci généralement dès son plus jeune âge.
 
Les différents artistes :
 

 

Le Sheng :
Il s’agit du rôle principal masculin de l’Opéra de Beijing. Ce rôle se réparti en multiples subdivisions. On trouve ainsi le Laosheng qui est un rôle agé, le Xiaosheng qui est le rôle du jeune, le Wusheng est un personnage martial qui réalise de nombreux combats et batailles. Tous ces personnages se séparant également en fonction de leur niveau social, age, etc...

 
Le Dan :
Le Dan fait référence à tous les personnages féminins présents dans l’Opéra de Pékin (ces derniers ne furent d’ailleurs officiellement acceptés dans les représentations qu’à partir de 1912). On trouve traditionnellement 5 types différents de Dan. Le Laoshan est une vielle dame et le Wudan une jeune fille. La guerrière porte le nom de Daomadam et la femme de lettres Qingyi. Enfin, le Huadan représente la femme non marriée.

 
Le Jing :
Ce dernier est un personnage masculin caractérisé par le port d’un masque peint. Il peut alors jouer un rôle principal ou secondaire, cela dépendant en fait du répertoire. Les caractéristiques du masque porté traduisent alors le caractère ainsi que la personnalité du rôle représenté. On trouve en général trois types principaux de Jing, à savoir, le Tongchui qui ne fait quasiment que chanter, le Jiazi qui réalise plutôt des performances physiques ainsi que le Wujing qui participe surtout aux combats.

 
Le Chou :
Il s’agit d’un clown masculin qui possède uniquement un rôle secondaire au sein de troupes.
 
Les caractéristiques de l’Opéra de Pékin.
 
Les artistes réalisent 4 types de performances distinctes que sont, la musique, le chant, la danse, ainsi que le combat. Celui-ci est particulièrement acrobatique et nécessite la présence d’armes diverses. Ces réalisations se déroulent toujours en suivant la forme artistique traditionnelle de l’Opéra de ¨Beijing.
 
L’Esthétisme :
Selon l’une des caractéristiques principales des arts traditionnels chinois, les acteurs de l’Opéra de Pékin s’efforcent de faire transmettre la beauté dans chacun de leur mouvement ou action. Contrairement aux représentations occidentales, l’Opéra de Pékin doit seulement être suggestif et non pas imitatif, c’est pourquoi il ne s ‘agit en aucun cas d’une traduction de scénes réelles. Ainsi la rondeur des éléments est ici particulièrement recherchée alors que les angles sont bannis.
 
La Scène et les Costumes :
Les scènes utilisées pour les réprésentations de ce type d’opéra sont de forme rectangulaire et il est généralement possible d’admirer les actions à partir de trois côtés différents. La direction la plus importante de l’opéra est le Nord alors que les personnages entrent par l’Est et quittent la scène par l’Ouest.
La durée ainsi que la structure interne des différentes pièces et scènes est très variable.
En raison de la rareté des accessoires utilisés durant les représentations de l’Opéra de Pékin, les costumes jouent un rôle primordial. Ils permettent effectivement tout d’abord de distinguer le niveau social des différents personnages. Ainsi, les Empereurs ainsi que leurs familles portent par exemple des robes jaunes tandis que celles des Hauts Fonctionnaires est de couleur pourpre.. Les vêtements portés diffèrent également en fonction des situations évoquées.
 
La Musique :
La musique utilisée au cours des représentations du célèbre Opéra de Pékin est généralement constituée par un ensemble d’instruments musicaux ainsi que de percussions. On trouve alors généralement le jinghu, le ruan, le daluo, le xiaoluo, le naobo et bien d’autres encore. On distingue habituellement deux styles musicaux principaux que sont le Xipi et le Erhuang. Si tous deux se différencient en de nombreux points, ils possèdent toutefois tous les deux 6 tempos différents.
Parmi l’ensemble de mélodies que l’on peut apprécier au cours d’un Opéra de Pékin, on distingue trois catégories différentes. La première porte le nom de Aria, la seconde de Qupai et est bien plus utilisée que la première. Enfin, on peut entendre une troisième sorte de mélodie réalisée essentiellement à partir de percussions.
 
Le Répertoire :
La totalité du répertoire de l’Opéra de Pékin rassemble plus de 1 400 travaux. Les thèmes abordés par l’Opéra de Beijing sont majoritairement issus de romans historiques ou d’histoires traditionnelles qui traduisent des étapes importantes de la vie politique, civile ou mitlitaire chinoise. La plus ancienne manière de classer ces différents travaux est alors de faire la distinction entre les pièces civiles et les pièces martiales. Les premières mettent l’accent sur les relations existantes entre les personnages tandis que les secondes se concentrent davantage sur les actions et les compétences guerrières. En 1949, un sytème de classification basé à la fois sur le contenu thématique et la période historique de création de la pièce est apparu.. Il permet alors de différencier les Chuantongxi crées avant 1949, les Xianban écrits à la suite de 1949 ainsi que les Xiandaixi qui sont les oeuvres contemporaines.
 
Les Lieux de Représentation :
Au coeur de la ville de Pékin, trois lieux principaux permettent d’apprécier pleinement cet art traditionnel d’exception qu’est L’Opéra de Beijing. Ces derniers sont alors :

Conseillers de voyages
Téléphone de conseiller 08 05 08 00 13
Numéro gratuit depuis la France
Disponible 9h00-17h30 de Pékin
skype de conseiller alice_vyc
email de conseiller info@voyages-chine.com
Cliquez ici pour nous laisser un message Cliquez ici pour nous laisser un message
Conseillers de voyages
Numéro gratuit depuis la France Disponible 9h00-17h30 de Pékin
Contactez-nous Conditions générales de vente Sécurité de confidentialité Sécurité de paiement Plan du site Partenaires
  • Heures de bureau : Lun - Vend 9h00 à 17h30 (GMT+8)

Copyright © 2007-2016 Tous Droits Réservés voyages-chine.com Ltd (Permis d'affaires)

Contactez-nous      Conditions générales de vente      Sécurité de confidentialité     Sécurité de paiement     Plan du site      Partenaires     

Heures de bureau : Lun - Vend 9h00 à 17h30 (GMT+8)

Téléphones : +86 571 8527 8395 (conseiller de voyages)+86 96118 (plainte)

Fax : +86 571 8527 9099Email : info@voyages-chine.com

Copyright © 2007-2019 Tous Droits Réservés voyages-chine.com Ltd (Permis d'affaires)

Membre de l’ASTA   Membre de l’IATA  Site sécurisé et vérifié par Godaddy.com   Paiement Paypal accepté